Dédicace aux Richard Virenque du grignotage !

Celles et ceux qui se disent « Vu la vie que je mène, je mérite le maillot à pois »

Et qui faute de le recevoir…

Se récompensent en mangeant.

Notre sujet du jour : Je mérite donc je mange.

En d’autres termes, l’alimentation de récompense.

Dans la vie on a beaucoup de choses à faire et à penser. Sans compter tous les nids de poule sur la route du quotidien et les étapes à franchir.

Et on n’a pas tous la chance d’avoir une voiture balai derrière nous quand on se rétame dans le fossé !

(Champs lexical du cyclisme aujourd’hui. Grosse éclate.)

Plus sérieusement, si nous sommes responsables de notre vie, il nous arrive tout de même parfois d’avoir un fonctionnement un peu masochiste.

On en fait trop, alors que personne ne nous demande d’en faire autant.

Absurde n’est-ce pas ? Et pourtant très commun.

Ça t’arrive à toi d’avoir le sentiment de trop t’en demander ?

Par jusqu’au-boutisme, perfectionnisme, ou bien par obsession du contrôle, il nous arrive d’avoir du mal à déléguer.

Et c’est là que peut survenir le Burn Out Alimentaire.

Ce moment où tu te dis « et puis merde ». Je vais ouvrir le frigo, parce que là il me faut une aide.

Alors qu’il t’aurait suffit d’une pause.

Mes clientes me disent souvent « je suis incapable de me poser ». Ou encore « je ne sais pas prendre le temps de m’occuper de moi ».

Et pourtant, Dieu sait qu’elles s’occupent des autres !

Te rappelles-tu de la Chronique sur les Mangeurs de Temps? Tu la retrouveras la semaine prochaine sur MangeuseLibre.fr

J’y parle du fait de poser ses limites pour moins manger.

Notre thème de ce jour est assez lié. Choisir de faire des pauses bien avant de ne plus en pouvoir, ou accepter que tout ne soit pas parfait permet de ne pas imploser.

C’est bête hein ? On le sait tous et toutes. Mais pour de multiples raisons, on n’y arrive pas.

Et ça nous fait manger sans faim. Que ce soit au travers de grignotages ou bien de débordements alimentaires chroniques.

Retiens que dans « Récompense », il y a « Compense »

On compense avec de la nourriture ce besoin de s’occuper de soi qu’on honore pas suffisamment.

Pour se récompenser de cette dure labeur, comme notre patron le ferait en nous versant un salaire, on choisit de se verser des sucreries. Ou bien des Curly.

(Ou bien du Muesli, en ce qui me concerne.)

Et oui, je ne suis pas non plus épargnée par le surmenage et les crispations.

J’adorerais être Wonder Woman, mais ma journée n’a que 24h.

Ce serait drôle de voir un film où le super héros se récompense avec une énorme tartine de rillettes d’oie parce qu’il n’a pas réussi à sauver tout le monde !

Ce serait un super héros du quotidien, en somme.

C’est ok de se récompenser avec de la nourriture parfois. On en reparlera quand on abordera l’alimentation émotionnelle.

Simplement, si cette alimentation de récompense est récurrente, demande-toi pourquoi. De quoi est-ce que tu as besoin de te récompenser aussi souvent ?

Bien sûr, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Juste des pistes à explorer, et peut-être 2-3 petites choses à changer.

En tout cas j’ai une bonne nouvelle pour toi !

Puisque le but de Mangeuse Libre est avant tout de t’aider à te libérer de la dépendance alimentaire sous toutes ses formes,

Sache que l’alimentation de récompense est l’une des plus faciles à identifier et à gérer.

Avant de te souhaiter une bonne journée, et un week-end de repos bien mérité,

_______________________

VOICI MON CONSEIL DU JOUR :

Demande-toi s’il t’arrive de t’alimenter pour te récompenser de ta journée ou bien d’un évènement ou d’une action particulière. Si cela t’arrive régulièrement :

Qu’est-ce que tu pourrais changer dans ta journée ou dans ta façon de fonctionner pour ne plus avoir besoin de te récompenser autant avec la nourriture ?

Indices : Faire baisser ton niveau d’exigence envers toi même quand tu es déjà surmenée (je prends aussi le conseil tiens), être un peu moins perfectionniste, accepter que tout ne soit pas fait en temps et en heure, marquer des pauses, etc.

PS. La vie c’est pas le Tour de France. Y’aura pas de mecs avec des bobs Monique Ranou pour pousser ta selle dans les côtes 🙂
_______________________


Aurore Kennis

Coach Certifiée, Hypnothérapeute et Spécialiste en Psycho-Nutrition