Si la culpabilité était efficace, ça se saurait…

Alors autant se focaliser sur le plaisir alimentaire.

Bonjour, et bienvenue à toi si tu nous rejoins – où que tu sois 🙂

Pour commencer, j’étais curieuse de savoir où vous viviez, et bien j’ai été servie. Vous m’avez fait faire le tour du Monde !

Du Canada aux Etats-Unis en passant par la Polynésie, la Nouvelle Cal, l’Asie ou encore aux quatre coins de la France : WOW.

Nouveau slogan : En ville comme en campagne, Mangeuse Libre t’accompagne…

Merci pour vos réponses, ainsi que pour ces mails que vous m’envoyez pour me parler de votre parcours alimentaire.

Aujourd’hui je vais te parler d’un truc simple en apparence, mais qui crée un fort conflit intérieur chez beaucoup de mes clientes (et clients, je ne vous oublie pas messieurs).

Lis bien la suite, tu es peut-être concernée toi aussi.

Notre sujet du jour : Le plaisir coupable.

Ça te parle ?

Tu sais ce moment où tu manges, tout en te flagellant avec des pensées comme :

« C’est bon, mais ce n’est pas bien »
« Je devrais être plus sérieuse »
« J’ai encore craqué »

suivi du fameux « Demain, j’arrête. »

Qui veut dire en fait : « J’ai commis une faute ». Autrement dit, tu te rends coupable de t’être fait plaisir.

Ce qui me gène, c’est que la culpabilité implique une triple peine !

  1. Elle n’empêche pas de recommencer
  2. Elle gâche le plaisir que tu as pris à manger (peu importe que tu aies trop mangé ou non)
  3. Elle pousse naturellement à trop manger (syndrome du « je mange un max avant d’arrêter demain »)

On est d’accord pour dire que c’est un fiasco absolu ?

En réalité, une autre option se présente à toi…

Puisqu’on en est pas encore à découvrir comment arrêter de trop manger, autant commencer par prendre vraiment plaisir à manger.

Dans nos sociétés, nous avons vite fait de considérer le plaisir comme un pêché.

Il n’y a pas de fatalité, mais nos racines culturelles et l’éducation que nous avons reçue y sont pour beaucoup. 

Nous reparlerons spécifiquement de la notion de culpabilité dans une prochaine Chronique.

Aujourd’hui nous allons plutôt nous focaliser sur le plaisir alimentaire.

Et d’ailleurs, il t’évoque quoi ce mot, « Plaisir » ?

(J’ai déjà une vague idée de ce à quoi tu pourrais penser, et tu as raison : Tout est corrélé dans la vie.)

Rapprocher plaisir et pêché est vite arrivé, disais-je.

Pas besoin de relire la Genèse pour se rendre compte de ça : 5 minutes de pubs télé suffisent.

L’interdit fait consommer.

Le craquant du chocolat est emprunt de plaisir coupable (d’ailleurs la nana le mange avec du rouge à lèvres et en nuisette. Aucun doute, tout le monde fait ça au goûter).

On craque ensuite pour de beaux yaourts aux fruits (mais allégés, faudrait quand même pas prendre trop de plaisir), etc.

Quel dommage, quand on sait que la nature a prévu le plaisir.

La preuve : Nous avons des papilles.

Elles nous permettent de sélectionner la nourriture selon nos goûts pour répondre à nos besoins physiques, mais aussi psychiques et émotionnels.

Les papilles ne servent pas uniquement à vérifier qu’on ne s’empoisonne pas ! La vie serait d’une tristesse sinon…

Redonnons sa place au plaisir des sens !

Lorsque que l’on commence à se focaliser sur le plaisir, et que l’on parvient en même temps à s’extirper de la peur de grossir (ou de ne pas maigrir) : C’est presque gagné.

C’est le but de Mangeuse Libre de t’y aider.

Aujourd’hui, c’est journée plaisir 🙂

Teaser : Tu risques d’avoir une bonne surprise en remettant petit à petit le plaisir et la dégustation au centre de ton alimentation.

Je ne te dis pas laquelle. J’aimerais que ce soit toi qui m’en parles, par retour de mail.

________

VOICI MON CONSEIL DU JOUR :

Ta façon de manger est aussi liée à la vie que tu mènes. Elle peut donc être troublée si ta vie et toi n’êtes pas alignées. Voici la question que j’aimerais te poser :
 
As-tu une idée de ce que tu pourrais faire pour prendre plus de plaisir dans ta vie ? Et dans ton assiette ?

Tu peux aussi faire l’inverse, et commencer par pimper ton assiette, pour ensuite te pencher sur ta vie. Fais comme tu le sens, et fais toujours au plus simple.

PS. Rien à voir, mais j’habite à Ivry-sur-Seine. C’est beaucoup moins sexy que Tahiti. Heureusement, je voyage par procuration avec Mangeuse Libre 🙂

________

Retrouve ici les Programmes Mangeuse Libre https://mangeuselibrefr.podia.com

Catégories : Alimentation consciente

Aurore Kennis

Hypnothérapeute & Coach Certifiée