Il y a celle que tu t’imposes de manger, et celle que tu choisis d’apprécier.

Il y a aussi celles qu’on te raconte 3 mois avant l’été !

Tu as deviné ?

Je parle de Salade bien sûr.

Ça faisait un moment que Mangeuse Libre ne t’avait pas parlé d’indépendance alimentaire. Et pourtant, Dieu sait que c’est essentiel…

Notre sujet du jour : Manger sain par choix, et non par diktat.


Il y a quelques mois, je te parlais de l’intérêt de ne pas manger par « soumission » à des règles, mais plutôt de prendre plaisir à nourrir ta liberté alimentaire.

Comment ? En réapprenant à connaître et assumer tes goûts, tes propres besoins, et donc en faisant de plus en plus de choix conscients.

Par conscient, je n’entends pas « Il faut à tout prix devenir végane dans l’heure » ni « je dois manger les graines pour oiseau que j’ai vu dans des smoothies sur Instagram » 🙂

Par conscient, j’entends simplement le fait de prendre conscience de qui tu es, d’un point de vue alimentaire.


Et c’est ok si ça passe par le fait d’avoir une façon de manger différente de celle à laquelle tu es habituée, ou de celle de tes proches.

Dans le sujet du jour, je te parle de cette notion de « manger sain ». C’était un peu fait exprès..

Il t’évoque quoi ce mot toi, sain ?

Personnellement, à force de le lire et de l’entendre à toutes les sauces, il avait plutôt tendance à me donner de l’urticaire.

Et oui, le diktat du « manger sain » a un peu rallié cette expression à l’univers du régime et de la diète. Et pourtant…

Quand tu commences (ou recommences) petit à petit à manger par choix, il y a naturellement un moment où tu te poses cette jolie question :

« Comment pourrais-je donner le meilleur à mon corps ? »

Bien sûr, cela peut prendre du temps.

Et bien sûr, c’est très lié à ton histoire alimentaire, à ton estime de toi, à la vie que tu mènes, au rapport que tu entretiens avec la nourriture, etc.

Alors qu’est-ce que j’entends par Manger Sain ?


Tout simplement le fait d’avancer pas à pas vers une alimentation plus proche de qui tu es, encore une fois.

Le sain n’est pas que dans l’assiette, il est aussi dans la tête.

Et si ça prend du temps, c’est aussi parce que se connaitre vraiment, ça prend du temps.

Avant cette étape de manger sain par choix, il s’agit déjà de travailler sur ses dérèglements alimentaires.


En ce qui me concerne j’ai mis un temps fou. A l’époque je n’avais pas les bonnes clés, et je sortais d’années de régimes, de restriction et d’hyperphagie.

Récemment, il s’est d’ailleurs passé un truc tout con…

J’ai fait une prise de sang chez le médecin et eurêka : J’ai découvert que malgré tout ce que je lui avais fait endurer : Mon corps était en bonne santé.

Alors en parallèle d’un travail profond sur mon comportement alimentaire, comme celui que je fais avec toi en thérapie & coaching, j’ai commencé à me dire qu’il serait bon d’aider ce corps plus activement.

C’est pour cette raison que je pense qu’il y a salade, et salade…


Celle que tu manges parce qu’on te l’a imposée ou pour maigrir avant l’été, celle que tu manges parce qu’elle te faisait de l’oeil, et puis celle que tu manges parce que tu trouvais que ces derniers temps tu ne mangeais pas assez de légumes.

Manger un peu de tout. C’est ma vision du manger sain aujourd’hui.

Parce que quand la relation avec la nourriture est troublée on a tendance à l’oublier :

Manger peut être simple.


VOICI MON CONSEIL DU JOUR :

Un peu de vitamines par ci, un peu de glucides par là, et surtout : du plaisir à chacun de tes repas. On commence la semaine avec une question :

As-tu le sentiment de donner à ton corps un peu de tout ce dont il a besoin ?


Il ne s’agit pas forcément de lui donner de tout sur un seul repas. Tu peux simplement observer ta semaine, ou ces derniers jours.

PS. Le blog MangeuseLibre.fr est maintenant à jour avec l’ensemble des lettres déjà parues, sous forme d’articles classés par thème. Enjoy !


Aurore Kennis

Coach, Psychopraticienne & Hypnologue