Grossir, Maigrir vite, Recommencer.

Le cycle classique de la perte de poids.

Un cycle largement mis en avant par ce qui nous est présenté un peu partout dans les médias, sur les réseaux, par certains praticiens, etc.

Nous allons parler de cette notion d’urgence aujourd’hui. Mais tout d’abord :

Comment s’est passé ton week-end ? Je veux dire d’un point de vue corporel et alimentaire ?

Ce qui est bien avec Mangeuse Libre, c’est que tes réponses m’intéressent vraiment, et que tu peux tout me dire par retour de mail. Alors n’hésite pas 🙂

Notre sujet du jour : Accepter le temps.

Dans cette Chronique, on va se demander ce qu’on fuit, après quoi on court et de quoi on a peur quand on se dit « il faut que je maigrisse vite ».

On a toutes déjà fonctionné comme ça.

Après avoir lentement accumulé du poids tout l’hiver (ou une bonne partie de la vie), on se réveille parfois comme une fleur au printemps avec cette lubie : Maigrir Vite.

Maigrir vite pour rentrer dans son maillot de bain sans déborder.

Comme si dans le fond les autres en avaient quelque chose à faire, et comme si on allait pas redéborder au retour de l’hiver…

Maigrir vite pour un évènement, maigrir vite pour plaire rapidement, maigrir vite parce que dans ce monde ultra technologique, tout peut se faire vite.

A deux détails près…

– Le corps se fiche complètement du rythme que l’on cherche à lui imposer. On l’a déjà expérimenté, mais on se plait à réessayer (juste pour être sûre).
– Les kilos ont une fonction. Et tant que notre inconscient n’est pas d’accord pour les laisser partir : C’est une bataille perdue d’avance.

On a mis des semaines, voire des années à s’enrober, puis on pressurise son corps (et son esprit) pour porter un bikini.

Cette idée peut faire sourire, tant il existe parfois un décalage profond entre les raisons qui nous ont faites grossir, et la façon dont on s’y prend pour maigrir.

J’en discutais récemment avec une cliente, qui a compris d’où lui venait le poids (émotionnel) qu’elle a pris sur de nombreuses années.

« Depuis 5 ans, j’essaye de faire partir « en urgence » les kilos que j’ai pris sur une vie… »

Evidemment, nous avons ri.

Depuis, elle a pris le parti d’accepter de creuser ce qui se cache derrière. Parce que c’est là que se trouve la clé. D’ailleurs il est fort possible qu’elle ait enfin trouvé…

Petit à petit dans Mangeuse Libre, nous allons aborder les aspects émotionnels et psychiques de la prise de poids. Tu verras c’est assez passionnant !

Et il n’est pas toujours nécessaire de faire 20 ans de psychanalyse pour comprendre les causes cachées qui nous poussent à trop manger, ou à rester en surpoids.

Comprendre ces causes cachées va nous permettre de décider de ce que l’on fait. Librement, et sans rien forcer.

Tu peux choisir de ne rien changer et de t’accepter. Ou bien décider que tu veux changer. Dans les deux cas, il y a un travail à engager.

Et il n’y a pas une voie meilleure qu’une autre. Il y a la voie qui est prévue pour toi. Celle dans laquelle tu te sentiras bien.

Et cela ne doit pas se faire dans le sang et les larmes, mais bien dans une démarche de bienveillance envers soi.

Il s’agit de commencer par accepter de prendre le temps, et sortir de l’urgence.

Même s’il peut être dur de l’entendre, nous n’avons pas d’autre choix ! Le temps corporel n’est pas le temps que nous décidons.

Cette affaire de contrôle est une illusion.

Aide-toi, et ton corps t’aidera !

(Ce n’est presque pas de moi…)

__________________

VOICI MON CONSEIL DU JOUR :

Tu es concernée par le mode de pensée « je veux maigrir vite » ? Si c’est le cas, sois curieuse de savoir pourquoi. Voici ce que je te propose :

Pose-toi la question de savoir pourquoi tu veux aller vite, et note la première réponse qui te vient. Suite à cette première réponse, pose-toi plusieurs fois d’affilée la question « pourquoi », jusqu’à ce que t’apparaisses selon toi la vraie raison de fond.

A titre d’exemple, voici ce que ma cliente m’avait répondu : « Je veux aller vite parce que je fuis mon reflet dans le miroir. Je suis déjà restée trop longtemps grosse et la vie est courte. J’ai peur de ne jamais m’aimer. »

L’amour de soi est donc l’un des sujets que nous avons travaillé en coaching. Et cela ne l’a pas empêchée d’entreprendre les démarches qui lui paraissaient importantes pour son poids, mais durablement cette fois.

PS. Pour ma part, maigrir vite m’évoquait la notion de performance et d’efficacité. Par contre, la pérennité du truc, c’est quelque chose que je ne mesurais jamais…

__________________

Retrouve ici les Programmes Mangeuse Libre https://mangeuselibrefr.podia.com

Catégories : Poids naturel

Aurore Kennis

Hypnothérapeute & Coach Certifiée