« You should be dancing, Yeeeaaah ! »

Avant que les Bee Gees n’aient raison de tes oreilles ce week-end, j’avais un petit mot à te dire.

Je sors d’un coaching avec un client qui m’a dit cette phrase :

« Je n’arriverai jamais à maigrir, j’aime trop faire la fête. »

Ce à quoi j’ai bien évidemment répondu :

« Ça tombe très bien, si vous voulez maigrir avec Mangeuse Libre, aimer faire la fête devrait grandement vous aider ! »

Je pense que je l’ai perdu à ce moment-là, en tout cas moi, je sais où je veux l’emmener dans son rapport au corps et à la nourriture. Et ce monsieur va retrouver le sourire c’est moi qui te le dis !

Avant de te faire plein de bisous et de te souhaiter un superbe week-end, je voulais te dire un petit mot sur le Perfectionnisme.

Souvent, même quand on pense qu’on ne l’est pas, on peut s’apercevoir du fait que c’est dans notre rapport à la nourriture qu’il s’exprime dans toute sa splendeur.

Tu as sans doute déjà connu certaines de ses conséquences :

« A défaut de n’avoir pas réussi à manger comme je voulais cette semaine, j’arrête tout et je me gave. » avec bien sûr son acolyte « Je recommence lundi. »

« J’ai raté une séance de sport à la salle, j’arrête la salle jusqu’au 1er janvier prochain. » (le Club Med Gym te dit merci)

« Cette fois c’est sûr : Je ne me ferai pas avoir au buffet à volonté. », accompagné de son lit de « Et ben voilà, j’ai encore trop mangé, je suis nul(le). »

Le problème avec le perfectionnisme, c’est qu’il nous guette à chaque élan de volonté pour nous rappeler gentiment qu’on y arrivera jamais.

C’est un peu comme le copain qui te fait une remarque désobligeante, mais qui dans le fond te voulait du bien.

Le résultat est le même : c’est chiant, et ça produit l’effet inverse.

Or, quand on a déjà tendance à entretenir un rapport compliqué avec la nourriture, on a pas vraiment besoin de ça.

Alors avec Mangeuse Libre, tu découvriras au fil des mails des trucs et astuces pour remplacer le perfectionnisme (si tu es dans ce cas bien sûr), par cette pensée :

« Je suis simplement en train d’apprendre une nouvelle façon de manger. »

Car c’est au bout du compte une façon inédite de manger qui va s’offrir à toi.

Cela implique que parfois tu ne te sentiras pas du tout en accord avec toi-même, et à d’autres moments tu te sentiras pousser des ailes.

Ça, c’est la Lune qu’on vise. Avant cela, il y a des étapes. Et on va les explorer ensemble.

C’est tout. Pour le moment. Bon week-end à toi !

Au fait, si tu as raté les premières Chroniques Mangeuse Libre, sache qu’elles seront publiées ce week-end sur MangeuseLibre.fr

____

VOICI MON CONSEIL DU JOUR :

Dans l’un des premiers mails que je t’ai envoyé, je te disais que dans le rapport à la nourriture et au corps, il n’y a pas de notion d’échec ou de réussite. Il n’y a que des expériences.

Alors ce week-end, tu pourrais t’amuser à tester un truc auquel tu n’aurais pas pensé avant !

Qu’il s’agisse par exemple du jeûne intuitif si tu n’as pas encore testé (*l’orgasme gustatif**, tu sais) ou bien de manger un truc que tu n’as jamais essayé de manger.

PS. Comme je suis assez curieuse, j’ai essayé une fois le smoothie au chou rouge. Bon voilà. Au moins je sais que je préfère le jeûne intuitif.

________

Retrouve ici les Programmes Mangeuse Libre https://mangeuselibrefr.podia.com

Catégories : Psychologie alimentaire

Aurore Kennis

Hypnothérapeute & Coach Certifiée