Celui qui vient en mangeant, et celui qu’on s’invente.

Madame en a souvent un d’oiseau, et Monsieur, d’ogre plutôt. Quoique parfois ce soit l’inverse…

C’est comme ça. Il y en a des gros et des petits.

Notre sujet du jour : L’appétit.

Non, je ne parlais pas d’autre chose !

Alors je ne sais pas pour toi, mais moi, j’en ai un bon d’appétit. Enfin c’est l’étiquette que j’ai acceptée depuis gamine.

Et à en croire les réponses au questionnaire sur ton comportement alimentaire, toi aussi tu as un bon coup de fourchette.

Voire, un sacré coup de râteau !

Plus sérieusement, c’est pour t’aider que je t’en parle aujourd’hui.

D’abord, c’est quoi l’appétit ?

L’appétit, c’est le désir de quelque chose. C’est un outil que vont utiliser notre corps et notre esprit pour que l’on puisse répondre à nos besoins.

Qu’il s’agisse de nourriture ou d’autre chose.

On parle aussi d’appétit sexuel par exemple. Et d’ailleurs je me demande s’il est corrélé à l’appétit alimentaire…

(J’imagine que t’es en train de te poser la question pour toi aussi ^^)

A vrai dire je n’en sais rien, mais ce dont je suis certaine c’est que :

Notre appétit n’est pas uniquement physiologique.

On en a déjà un peu parlé, nous ne sommes pas des machines. Nous sommes aussi des êtres de culture, d’histoire et d’émotion.

Du coup, tu désireras manger parce que ton corps t’indique que tu as faim (gargouillis, baisse d’attention, etc.), mais ton appétit sera aussi orienté vers certains aliments en fonction de tes besoins du moment.

D’où l’importance d’écouter ces appétits spécifiques, surtout si tu veux apprendre à mieux écouter tes besoins dans leur globalité.

J’en parlais dans Mangeuse Libre « Le sel de la vie » : Tu la retrouveras sous forme d’article ici : https://mangeuselibre.fr/decouvre-tes-vrais-besoins-alimentaires/

Ça, c’est le 1er point que je voulais aborder avec toi.

Le 2ème point c’est que parfois, ça ne se passe pas aussi facilement que ça…

Tu te souviens, hier nous parlions de gourmandise.

Dans le même esprit, tu peux parfois avoir le sentiment de ne plus être capable de mesurer, ou bien de respecter ton appétit.

Et par la même occasion, ta satiété.

Alors pour certaines occasions j’ai envie de te dire : Il n’y a pas de mal à te faire du bien. Mais quand c’est tous les jours, c’est nettement moins sympa…

Voici quelques raisons possibles au fait de ne plus réussir à respecter son appétit :

– Tu peux avoir trop attendu avant de manger. Ton appétit peut donc « disparaitre », puis réapparaître puissance 1000. Tu connais ce genre d’épisodes ?

– Tu te prives ou fuis certains aliments jugés mauvais. Tu vas donc ensuite les manger en excès. Ces moments où l’appétit n’est plus qu’un concept…

– Tu t’apprêtes à manger, consciemment ou non, sous le coup d’une émotion. Et tu n’es donc plus en mesure d’écouter ton appétit. Voire, tu ne veux pas l’écouter.

– Tu es persuadée, parce que c’est l’étiquette que tu te colles ou qu’on t’a collée, que « tu as bon appétit ». Tu vas donc manger en fonction de ce que tu penses être.

– Tu n’écoutes pas suffisamment tes envies dans le reste de ta vie. Alors il faut bien que ça se reporte quelque part… Ah ben tiens : sur l’appétit !

En bref : écouter ton appétit, c’est un peu t’écouter toi aussi 🙂

L’appétit, même s’il est d’abord physiologique, est aussi une résultante de tout ce que tu vis à côté.

Et ça, tu commences à bien le cerner.

Parfois (souvent, en fait) tu te sentiras incapable de le respecter. C’est peut-être aussi pour ça que tu es abonnée à cette Chronique.

Quelque chose en toi t’empêche de manger comme tu le voudrais depuis longtemps déjà.

Pour retrouver un rapport simple et apaisé avec ta faim, ta satiété et ton appétit : Je t’attends ici

__________________

VOICI MON CONSEIL DU JOUR :

Si tu te sens concernée par le fait de ne plus réussir à ressentir ton appétit, ta faim ou ta satiété, voici ce que je te propose :

La prochaine fois que tu seras à table, demande-toi honnêtement si la portion que tu te sers ou qu’on t’a servie correspond vraiment à ton appétit.

Tu verras qu’on a souvent les yeux plus gros que le ventre. Il serait dommage d’avoir ensuite le ventre aussi gros que les yeux 🙂

PS. Tu te souviens de mon histoire d’orgasme gustatif ? C’est ce qui arrive quand tu manges avec appétit un truc que t’aimes. Là au moins, tu reste pas sur ta faim.

__________________

Retrouve ici les Programmes Mangeuse Libre https://mangeuselibrefr.podia.com

Catégories : Alimentation consciente

Aurore Kennis

Hypnothérapeute & Coach Certifiée