Tu devrais faire attention à ce que tu manges.

On t’a déjà dit cette phrase ?

Ça vient parfois d’une amie (qui te veut du bien), ou encore de ton conjoint. Qui te commande une salade pendant que tu es aux toilettes du restaurant, alors t’avais prévu de commander des lasagnes.

Expérience vécue.

Tes parents t’ont peut-être aussi surveillé(e) un peu quand tu étais enfant. Ce sont des choses qui arrivent, des choses normales et courantes.

On veut le bien de notre entourage.

Nombre de mes clients ont connu ce genre d’injonctions, qui ne sont pas sans conséquences.

Personnellement, cette phrase m’évoque toujours un danger imminent.

– Surveille ton alimentation.
– Pourquoi, un type compte me voler mon steak ?

Le sujet du jour : Cultiver son indépendance alimentaire.

Si le mot « Indépendance » peut paraître un peu rude ou révolutionnaire, mon but est en fait de souligner l’importance de veiller à ta liberté.

A ce que j’appelle l’espace alimentaire.

Et cette liberté passe aussi par le fait de veiller à ne pas laisser l’autre décider de ce que tu manges à ta place. Ni juger ce que tu es en train de manger. Et ce peu importe ce que tu as choisi de manger, ni la raison pour laquelle tu le manges.

Passé 18 ans : Tu as le droit de ne pas finir ton poisson et tes épinards, point.

L’indépendance alimentaire, c’est donc plusieurs choses.

D’abord on l’a vu, l’indépendance vis-à-vis de ton entourage.

En d’autres termes, tu manges ce – que – tu – veux. C’est aussi simple que cela.

Même si les autres peuvent te faire des remarques sous couvert de te vouloir du bien, ça ne participe pas à ta liberté alimentaire.

Après tout, qui mieux que toi (ou un spécialiste qui travaille de concert avec toi) sait ce dont tu as besoin ?

L’indépendance se vit avec notre environnement cela va de soi, mais elle se vit aussi intérieurement.

C’est ton rapport personnel avec la nourriture. La relation que tu entretiens avec elle.

Pour toi est-ce une amie ? Une ennemie ? Une mère nourricière ? Une grand-mère réconfortante ?

Une cliente me répondait à cela : « La nourriture et moi, on ne s’entend pas toujours, mais on cohabite. »

En bref, tu comprends sans doute déjà bien que la liberté alimentaire, l’indépendance si tu préfères, va passer par la protection de ton espace.

L’indépendance alimentaire vécue intérieurement, c’est autre chose.

C’est pouvoir vivre avec la nourriture, l’aimer, la consommer, la désirer… Sans la subir.

Ca, nous y reviendront précisément. C’est un grand sujet, et il aura sa propre lettre.

Il y a tout de même un point que je voulais aborder avec toi :

Remplacer la Culpabilité, par la Responsabilité.

Plutôt que de s’en vouloir parce qu’on a mangé quelque chose qu’on ne « devait pas manger », pourquoi ne pas apprendre à choisir de le manger délibérément, et ne plus s’en vouloir du tout ?

En effet, selon certaines périodes de vie, parfois on mange plus de nourriture, parfois on mange moins de légumes, parfois on a pas le temps de se dépenser : et c’est ok.

Il suffit d’apprendre à en accepter la responsabilité. Et ça passe par des choses simples :

Tu peux choisir de te dire : « J’ai mangé énormément de frites parce qu’elles étaient délicieuses. » Et ce même si tu sais que c’était objectivement trop, plutôt que « Oh non je n’aurais jamais dû faire ça, je vais encore prendre 3 kilos et me détester »

…et prendre la mauvaise décision de te mettre au régime dans la foulée, accessoirement.

Alors, tu commences quand à veiller à ton espace alimentaire ?


____

VOICI MON CONSEIL DU JOUR :

Une proposition, plutôt.

Es-tu prêt(e) à défendre ton espace alimentaire, et mieux tolérer celui des autres ?

Au fil des quotidiennes, nous continuerons d’aborder sous différents angles la dépendance alimentaire, et de marcher fièrement vers son contraire : l’indépendance alimentaire.

PS. Il ne s’agit pas non plus de planter ta fourchette dans l’œil de ton voisin de table parce qu’il trouve que tu mets trop de sel dans ta purée, mais pourquoi pas de lui indiquer poliment qu’il a un morceau de salade entre les dents.
________

Retrouve ici les Programmes Mangeuse Libre https://mangeuselibrefr.podia.com

Catégories : Psychologie alimentaire

Aurore Kennis

Hypnothérapeute & Coach Certifiée