« Mange pas ci, Mange pas ça, ou sinon gare à toi ! »

On a commencé le mois avec Souchon, on le finit avec Dutronc 🙂

Bon, j’ai légèrement modifié les paroles je te l’accorde…

Pour terminer ce vendredi en toute détente, j’avais envie de botter le derrière à la morale alimentaire.

La Morale Alimentaire : C’est notre sujet du jour.

Ce que j’appelle « morale alimentaire », c’est ce cumul de règles et principes divers et variés qui empiètent un peu (beaucoup) sur notre liberté de manger.

T’en as pas marre toi qu’on te culpabilise tout le temps ?

J’en discutais en début de semaine avec des clientes qui avaient fini par se convaincre qu’elles mangent tout le temps mal.

Alors que leur « carnet alimentaire » disait tout le contraire : Elles mangeaient enfin à leur faim, un peu de tout, et en essayant de sélectionner les meilleurs produits possibles dans la jungle industrielle qui est la nôtre.

Et encore faudrait-il avoir une définition objective du « bien manger »…

Tout comme certaines (et certains) d’entre vous, j’ai moi aussi énormément lu sur la nutrition. (heureusement d’ailleurs, sinon il serait temps de changer de métier).

Et pour tout vous dire : Il y a aujourd’hui une chose dont je suis certaine.

– Premièrement : Ce n’est pas parce qu’on peut écrire un Larousse sur la nutrition tellement on s’y connait que l’on sait ce dont notre propre corps a besoin.

Par corps, j’entends corps physique, mais aussi corps mental, et corps émotionnel. Et oui, nous ne sommes pas des machines…

– Deuxièmement : Ce n’est pas parce qu’on a compris ce qu’était le « bien manger » qu’on mange bien…

C’est le grand mystère du comportement alimentaire !

Et oui Jamy : Face à la Morale Alimentaire, on répond avec la Rébellion Alimentaire.

C’est con, mais c’est logique.

Et c’est lorsque l’on arrive à vraiment se reconnecter à ses besoins à soi, que l’on atteint la merveilleuse étape de la Modération.

C’est cette Modération qu’on s’applique fièrement et avec plaisir dès lors que l’on ne se sent plus soumis à des règles infantilisantes.

J’ai un exemple caricatural à ce sujet 🙂

Dans ma vingtaine, mon comportement alimentaire était chaotique. Et bien sûr face à cela, mettre en place des règles ultra-rigides s’avèrait être la pire chose à faire.

C’était sans compter sur notre bon vieux médecin de famille…

Qui m’a imposé de manger une pomme et de boire un verre d’eau à chaque fois que je sentais monter une « fringale » (pour ne pas dire une grosse crise).

Est-ce que tu imagines le nombre de pommes que j’aurais mangé si je l’avais écouté ?

Stoppez vos compulsions avec le régime Jacques Chirac !

Manger-Bouger n’a qu’à bien se tenir…

D’ailleurs, est-ce que les chiffres du surpoids et de l’obésité en France ont baissé depuis le programme Manger-Bouger ?

Est-ce que cette injonction à devenir Vegan t’a fait le devenir ?

Est-ce que la phrase « mange moins de sucre et de gras » a marché sur toi ?

Voilà voilà.

Bien sûr que les produits industriels ne nous aident pas, bien sûr que l’on consomme trop de viande, et bien sûr que boire l’équivalent d’un verre d’huile par jour est peu recommandable.

Personne n’est dupe !

Mais se rapprocher d’une alimentation saine ne doit pas être synonyme de culpabilisation, sous peine d’échec cuisant (et de Rébellion). 

Pour clore cet élan passionné, je voulais souhaiter la bienvenue à nos nouvelles lectrices 🙂

Merci d’avoir rejoint Mangeuse Libre.

A partir de lundi, nous allons commencer à creuser certains sujets qui devraient grandement t’intéresser. Je ne t’en dis pas plus…

3 petites infos avant de te souhaiter un week-end exquis :

– On a enfin trouvé le bon format pour MangeuseLibre.fr, je vais donc pouvoir publier sur le site les contenus déjà parus. Je te tiens au courant.

– L’émission audio de Mangeuse Libre sera aussi disponible sur le site prochainement.

– Et à partir de lundi : Ta Chronique arrivera le matin !

Tu pourras maintenant la lire en dégustant tes tartines 🙂

Voilà, tu sais tout.

________

VOICI MON CONSEIL DU JOUR :

Un petit exo cool. Desserre ta ceinture, décroche ton soutif et relâche ton ventre. Pour préparer ce beau week-end :

Prends 2 minutes, ferme les yeux, et imagine une montgolfière. Visualise cette montgolfière juste à côté de toi, attachée au sol

Quand tu le sens, place dans cette montgolfière tout ce qui t’a paru lourd cette semaine. Pensées négatives, soucis du quotidien, (ta belle mère), etc.


Dès que tu es prête, détache les cordes de la montgolfière, et observe-la s’envoler loin de toi, lentement, jusqu’à ne plus voir qu’un tout petit point

Respire à fond, et ressens comme tout est plus léger maintenant.

PS. Je te laisse sur cette note aérienne, ce soir j’ai du monde et évidemment rien n’est prêt. Il serait temps de descendre du dirigeable…

________

Retrouve ici les Programmes Mangeuse Libre https://mangeuselibrefr.podia.com

Catégories : Psychologie alimentaire

Aurore Kennis

Hypnothérapeute & Coach Certifiée